Des navires aux rivages: la journée internationale des droits des femmes

Le 8 mars, c’est une journée importante. Une journée importante pas juste pour les femmes, mais pour tous et chacun, peu importe le genre auquel iels s’identifient. Des navires aux rivages a décidé de souligner cette journée-là avec une table ronde constituée de femmes travaillant dans l’industrie maritime les plus inspirantes les unes que les autres, et le tout a donné lieu à une conversation tellement enrichissante, enrichissante comme on en voit peu, enrichissante comme quand tu quittes la réunion, que ta caméra s’éteint et que tu restes un 30 secondes devant ton écran noir, presqu’en état de choc.

 Inspirée. C’est comme ça que je me sentais, devant cet écran noir, à la fin de cette table ronde.

 Inspirée, déstabilisée, et la tête remplie de féminisme et de progrès, de réponses autant que de questions. 

Je vous suggère d’aller écouter cette table ronde lorsqu’elle sera disponible sur notre plateforme YouTube, je vous assure que vous ne serez pas déçu.e.s. Vous rencontrerez Beatriz Simas, Suzanne Appleton, Danielle Doggett, Jillian Adams et Libby Drew… Je vous laisse le privilège de découvrir la belle conversation qui est née de leur échange. 

De mon côté, je pense que ma partie préférée de la discussion, c’est quand les femmes ont abordé le sujet de qu’est-ce que ça représentait d’être une femme dans l’industrie maritime. Qu’est-ce qu’on attend d’elles? L’excellence, tout simplement. Et c’est difficile, car comme les hommes, les femmes ont des mauvais jours, des passes difficiles, où elles ne seront pas à leur meilleur. Mais lorsqu’on représente une minorité, peu importe dans quel domaine, alors tous les regards vont être tournés vers nous, inévitablement. C’est comme si une pression s’exerçait sur elles, la pression de représenter 50% d’une démographie qui, parce qu’elle est sous-représentée, est sous les projecteurs. 

Et j’ai trouvé ça intéressant… et un peu désolant, je ne mentirai pas. C’est un point qui m’a marquée. Parce qu’au fond, ça serait dont simple de juste traiter tout le monde de la même façon, avec respect, et d’estimer quelqu’un dans son emploi parce qu’iel est compétent, tout simplement. 

C’est Danielle Doggett qui a souligné que malgré toutes les belles paroles, malgré tout ce qu’on peut proclamer sur le féminisme et l’égalité, sur les progrès et les changements nécessaires… Malgré tous les mots, aussi bien choisis sont-ils, le meilleur moyen de faire une différence c’est en agissant, en montrant l’exemple, en inspirant par son leadership et ses actions. Et ça, c’est exactement ce que chacune des femmes à cette table ronde fait chaque jour. Et c’est ce qu’elles vont continuer de faire, parce qu’elles sont absolument extraordinaires. 

J’ai assisté à une belle discussion, une discussion honnête, sincère.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur reddit
Reddit